h1

Cholestérol & Santé

17 septembre 2009

Si le cholestérol est essentiel au bon fonctionnement de l’organisme (il assure de nombreux rôles), les conséquences délétères que peut avoir un taux trop élevé sur la santé cardiovasculaire n’est plus à démontrer. Il est donc toujours utile de rappeler les bonnes habitudes alimentaires à adopter pour aider à prévenir et/ou inverser cette tendance.

Le cholestérol est au 3/4 endogène, essentiellement produit par le foie, et à 1/4 éxogène provenant de notre alimentation et plus particulièrement d’aliments d’origine animale et/ou transformés (viandes, oeufs, produits laitiers, poissons et crustacés, plats cuisinés, fast food, produits industriels sucrés/gras…).

alimentation_et_cholesterol_medium

N’étant pas soluble dans le sang, le cholestérol est transporté par les lipoprotéines. Ces particules existent sous differentes formes dont deux importantes :

  • les HDL (High Density Lipoproteins) qui transportent le cholestérol des artères vers le foie où il est éliminé d’où leur effet protecteur ;
  • les LDL (Low Density Lipoproteins) qui transportent le cholestérol généré par l’alimentation et le foie vers les artères où il va se déposer pour former des plaques d’athérome, responsables des maladies cardiovasculaires (d’où son nom de "mauvais" cholestérol).

Alors pour favoriser la production de HDL sur celle de LDL et maintenir un profil cholestérol sain et favorable, quelques règles sont à suivre :

  • Limiter les graisses saturées retrouvées dans les viandes (en plus ou moins grandes quantités selon le type), les charcuteries, les fromages, le beurre, les yaourts et fromages blancs entiers, les huiles de palme et de coco, et tous les produits industriels gras et sucrés (e.g., biscuits, gâteaux, chips, crèmes dessert, plats tout prêts, viennoiseries, pains de mie, sandwiches, pâtisseries, frites et autres fritures, beaucoup de céréales du petit-déjeuner…)
  • Privilégier à contrario les graisses insaturées (mono- et poly-insaturées) présentes dans les huiles d’olive, colza, soja, noix, pépins de raisins, tournesol, les poissons et plus particulièrement les poissons gras (saumon, thon, maquereau, sardines…), les oléagineux (amandes, noix, noisettes, pécan, macadamia…), les avocats, le soja et tous ses produits dérivés, les graines de lin…
  • Consommer régulièrement des fruits, des légumes, des céréales complètes (flocons d’avoine, pain complet…) et des légumineuses (ou légumes secs) : leurs teneurs élevées en fibres, vitamines, minéraux jouent un rôle favorable en interagissant avec la production et l’absorption du cholestérol.
  • Pratiquer une activité physique régulière car elle contribue à l’augmentation des HDL et à la baisse des LDL
  • Crier Haro sur une idée reçue longtemps relayée : "oeuf  et cholestérol = mauvais ménage"…  Depuis plusieurs années déjà il est démontré que ce n’est pas la consommation d’oeufs qui favorise le cholestérol mais bien une alimentation mal équilibrée et souvent trop riches en graisses saturées et trans à défaut du reste. Car plus que le cholestérol alimentaire, ce sont les lipides saturées qui sont responsables de l’augmentation du cholestérol. Or l’oeuf est dépourvu de ces mauvaises graisses puisque constitué de graisses mono-insaturées protectrices du système cardiovasculaire. C’est donc un aliment santé de très haute qualité nutritionnelle dont il ne faut surtout pas se priver : il offre un bel équilibre oméga 6 / oméga 3, tous les acides aminés essentiels à l’organisme, de la vitamine D, B2, B12, du phosphore, de la lutéine (antioxidant) et de la choline.

* 2 petits conseils d’oeufs :

  1. Privilégier les oeufs fermiers (ou mieux : bio) de poules élevées en plein air et ceux naturellement riches en oméga 3, résultat d’une alimentation de la poule enrichie en graines de lin !
  2. Préférer les versions de l’oeuf à manger dans sa coquille : coque, mollet, dur… sans risque de mauvaises graisses rajoutées, il est encore plus sain !

Alors à vos oeufs et… santé !!

About these ads

2 commentaires

  1. Je suis toujours avec intérêt…bravo!


  2. Article intéressant. Attention toutefois : tout les LDL ne sont pas nécessairement mauvais. Je m’explique : il y a des LDL cholestérol nocifs (plus petits et plus denses) qui s’apparenteraient aux VLDL (very low density protein), dont la production par l’organisme serait enclenchée par la production de triglycérides (qui utilisent des transporteurs de types VLDL…et les mauvais LDL…), triglycérides dont le nombre augmente avec une alimentation riche en glucides. Et des molécules LDL cholestérol (plus grandes et moins denses) à l’effet neutre, voire légèrement positifs. C’est ce que montrait l’émission tv sur arte "la vérité sur les matières grasses". Sinon cf Gary Taubes (Good Calories, Bad Calories).
    Je rajoute ce blog à mes flux !



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: